La consolidation de prêts n’est pas un traitement social du surendettement

 

Lorsqu’un particulier rencontre des difficultés à payer les mensualités des crédits qu’il a souscrits, soit en raison d’une surconsommation, soit parce qu’il a subi un « accident de vie », il ne doit pas confondre le rachat de crédits et la procédure de surendettement visée par les articles L330-1 et suivants du Code de la consommation.

Le rachat de credit, qu’il s’agisse d’un rachat de prêt immobilier (en savoir plus), avec ou sans hypothèque, ou bien d’un regroupement de crédits à la consommation (en savoir plus), est une opération bancaire privée s’assimilant à un prêt amortissable classique.

Le surendettement ou l’effacement des dettes.

La procédure de surendettement et celle de rétablissement personnel relèvent de l’action publique et consistent en un traitement social du surendettement, soit par un plan de désendettement, soit par l’effacement total ou partiel des dettes dans les conditions prévues par les textes en vigueur.

Dans la pratique, l’insolvabilité d’un emprunteur résultant de revenus insuffisants et/ou d’un fichage pour celui qui n’est pas propriétaire de son logement, le conduira vers la seconde voie.

En effet, les banques spécialisées en réaménagement de crédits recherche la rentabilité et n’acceptent donc que des emprunteurs solvables, c’est-à-dire en mesure de rembourser le prêt de restructuration consenti sur une période d’amortissement plus longue de telle sorte que le taux d’effort mensuel se limite à une part raisonnable des revenus pour leur garantir un « reste à vivre » satisfaisant.

Pour obtenir un rachat de crédit au meilleur taux, faites appel à la société Rainbow Finance en faisant une demande de rachat de créances sur leur site internet.

Visitez le site internet

Visiter le site