Quels sont les frais liés à l’achat d’un bien immobilier ?

 

Des simulateurs en ligne sont disponibles en quelques clics afin de fournir des chiffres précis selon la région où est localisé le bien et selon son prix. Mais quels sont les frais réellement liés à l’achat d’un bien ? Plus de détail dans cet article.

Quels sont les paramètres qui doivent être pris en compte ?

Lors de l’achat d’un bien immobilier, plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour avoir une idée sur le coût des frais liés à cette transaction.

  • Il y a en premier lieu la valeur vénale du bien en question.
  • Si le bien que vous prévoyez d’acheter nécessite des travaux de rénovation ou d’embellissement, vous devez inclure dans vos calculs les coûts de ces travaux.
  • Vous devez également prévoir les honoraires du notaire. Leurs montants sont fixés par la loi. Ils sont calculés en fonction du prix de vente du bien. Pour le cas où vous avez eu recours à plusieurs notaires, ils se partageront l’honoraire suivant une règle fixée par leur code de déontologie.
  • Une facture pour des frais divers peut également vous être présentée par le notaire selon la complexité de la transaction. Elle peut inclure les frais pour les recherches hypothécaires, fiscales ou urbanistiques.
  • Les droits d’enregistrement sont obligatoires lors de l’achat d’un bien immobilier en Belgique. Ils sont calculés par rapport au prix d’achat du bien. Le notaire se chargera de son virement auprès de l’administration belge. Le taux appliqué varie en fonction de la région où le bien est localisé. Il peut atteindre 12,5 % dans la Wallonie. Il est possible d’obtenir une réduction de ce taux sous certaines conditions. Pour l’achat d’une maison modeste, le taux est fixé à 6 %. Les logements vendus par une société de logement public sont soumis à un taux de 1,5 %.

Les alternatives pour financer l’achat d’un bien immobilier

L’achat d’un bien immobilier est un projet très important pour un ménage. Outre les critères de choix telles une bonne localisation et une bonne orientation, l’acheteur doit prévoir à l’avance le coût total de son investissement. Pour financer une telle opération, l’acheteur peut disposer des fonds nécessaires à la concrétisation de son achat et peut tout régler sans problème ou recourir à un crédit.

Dans certains cas, l’acheteur ne dispose pas des fonds nécessaires, mais possède déjà un bien immobilier. Il a donc la possibilité de souscrire un crédit hypothécaire afin de pouvoir régler tous les frais liés à son projet. Il faut inclure dans ce calcul les frais pour un crédit hypothécaire. Pour cela, il doit tenir compte du droit d’enregistrement de l’emprunt dont le taux est de 0,30 % sur le montant de l’emprunt ainsi que des frais divers liés à l’achat qui seront payés directement au notaire en plus de ses honoraires. Les honoraires sont évalués suivant une base fixée par la loi et représenteront le même montant pour tous les notaires belges.

Pour plus d’information, l’acheteur peut obtenir en quelques clics tous les détails concernant son projet immobilier en prenant soin de bien remplir les formulaires mis à disposition sur les sites spécialisés.

 

Information complémentaire :

  • Consultez cette page pour le calcul des droits d’enregistrement.
  • Si vous désirez obtenir plus d’information sur les frais d’un crédit hypothécaire, CPE propose une page d’information très utile.

Visiter le site